5amourai


Enregistrer une voix chantée – mixer un E.P.

Le contexte

Le groupe 5amourai nous sollicite pour mixer son E.P. enregistré dans divers studios parisiens. Si les prises d’instruments sont plutôt réussies, la voix manque cruellement d’interprétation, malgré sa qualité de son. Le chanteur est un peu décontenancé devant cette remarque, car il s’est ruiné dans la location de THE MICRO, le saint Neumann U47 ! Comme quoi la qualité technique ne suffit pas…

5amourai


Enregistrer une voix chantée – mixer un E.P.

Le contexte

Le groupe 5amourai nous sollicite pour mixer son E.P. enregistré dans divers studios parisiens. Si les prises d’instruments sont plutôt réussies, la voix manque cruellement d’interprétation, malgré sa qualité de son. Le chanteur est un peu décontenancé devant cette remarque, car il s’est ruiné dans la location de THE MICRO, le saint Neumann U47 ! Comme quoi la qualité technique ne suffit pas…

La réponse

Elle a été double : trouver le bon micro pour avoir le son adapté à la musique et faire la direction artistique des prises de voix. Tout d’abord la technique : l’expérience nous montre que la solution n’est pas toujours d’aller vers le matériel le plus cher. Si nous avons des micros haut de gamme, notre choix s’est pourtant porté sur un Shure SM7, un micro beaucoup moins précis et 30 fois moins cher qu’un U47 vintage ! Eh oui, c’est étonnant, mais la voix rentrait beaucoup mieux dans le mix avec le Shure. Ensuite la direction artistique : On peut avoir le plus beau son du monde, si il n’y a pas d’émotion dans la voix la prise ne sert à rien. La justesse, ça se corrige. Le placement rythmique, ça se corrige. Mais l’émotion dans la voix ça ne s’invente pas, c’est au chanteur de la mettre et c’est à nous de le diriger dans ce sens car en séance nous avons une chose que l’artiste n’a pas : c’est du recul ! Et notre objectif est de l’emmener toujours plus loin qu’il n’imagine pouvoir aller. Conclusion, ce n’est pas le micro qui fait le chanteur !

Ecoutez le mix final

Ecoutez le mix final

Photo © Sophia Metz


VOUS AIMEREZ AUSSI :